- La création des Ets Dubourgnon -

 

 

   Autrefois, dans les campagnes, la paille de céréales récoltée à la main et précieusement récupérée constituait la matière de base d’une multitude d’ouvrages. On l’employait pour élaborer divers objets utilitaires ou décoratifs. De cette tradition sont nés de nombreux métiers d’artisanat qui perdurent encore aujourd’hui.

 


  C'est dans ce contexte que notre aïeul, Antoine-Marie Dubourgnon fonda l'entreprise Dubourgnon-Filliat en 1892, sous la raison sociale "A la Gerbe d'Or" (en référence à une botte de paille de seigle dont les épis sont disposés en éventail). L'entreprise regroupait alors deux activités complémentaires : la confection de semelles hygiéniques réalisées à partir de fibres naturelles (joncs tressés, liège, feutre etc.) et la teinturerie de paille de seigle destinée à l'ameublement (voir diplôme d'honneur ci-contre).

 


     Transmise de père en fils, l'entreprise subira quelques transformations. A la 3ème génération, la fabrique de semelles et la teinturerie de paille sont abandonnées. L’activité principale se recentre autour du commerce des matières premières destinées au paillage et s’oriente également vers les fibres dérivées du rotin destinées au cannage.

 

 

       L’expérience de ces nouvelles matières, acquise au fil du temps, nous a permis à la 4ème génération d’orienter nos choix vers des fibres végétales « haut de gamme » (lorsque la nature le permet). Sous l’influence de la demande actuelle, nous avons également introduit des produits semi-finis de qualité pour les ouvrages modernes.

 


    Certaines fibres sont directement importées et commercialisées auprès des utilisateurs eux-mêmes. Leurs judicieux avis et critiques nous enseignent que la qualité est primordiale pour la réussite de leurs ouvrages, le confort de leur travail et constitue un gain considérable de temps et de matière.

 

 

 

Diplôme décerné en 1910 à Clermont Fd

Diplôme décerné en 1910 à Clermont Fd